L’EXPÉRIENCE THE BREAK

La pédagogie qui anime notre projet éducatif est active et ludique, issue des 13 ans que sa fondatrice a passés en Angleterre, de l’ouverture vers l’international de son équipe d’animateurs et des dernières recherches en neurosciences émotionnelles.

L’après-midi après les cours ou durant les vacances, les jeunes sortent du cadre scolaire souvent pressurisant pour expérimenter des formes de créativité et exprimer leur singularité.

Nos méthodes sont particulièrement bénéfiques dans nombre de maux et besoins des adolescents : manque d’aisance à l’oral, besoin de construire son estime de soi, son esprit critique.

NOTRE PHILOSOPHIE

Seulement 37%* des jeunes estiment que le système éducatif les prépare bien à entrer sur le marché du travail.

L’ensemble de nos activités vise à développer les compétences comportementales essentielles pour rendre les jeunes plus agiles et adaptables dans la vie estudiantine et professionnelle qui les attend, et dans la vie au sens large.

Les ateliers s’articulent autour de quatre piliers :

  • Renforcer son anglais oral et écrit
  • (Re)nouer avec l’oralité, encore trop peu enseignée dans le système éducatif français, via la prise de parole en public, les ateliers philo, l’improvisation théâtrale
  • Développer ses compétences rédactionnelles et littéraires, en mettant de côté le souci de la conformité scolaire pour faire émerger son individualité
  • Apprendre à se connaître et à mieux définir son projet d’orientation.

 

*Enquête IPSOS pour Wise, février 2019

LES VALEURS QUI NOUS ANIMENT

L’EMPATHIE

Parce qu’on n’est rien sans le regard des autres et sans une compréhension de l’autre

L’ÉMANCIPATION

Car avec de bons outils on se libère des croyances limitantes et des carcans pour être acteur de sa vie.

LA CRÉATIVITÉ

Parce que c’est elle qui nous fait nous sentir vivants et nous réaliser.

L’HISTOIRE DE « THE BREAK »

Douze années de vie à Londres m’ont ouvert les yeux sur un mode d’enseignement scolaire dans lequel l’épanouissement de l’enfant était central et où la peur du jugement n’avait pas sa place.
J’y ai aussi découvert plusieurs pratiques ancrées dans le système éducatif et plus largement dans la société : des élèves à l’aise pour prendre la parole, les ateliers philo, l’écriture créative ou encore la méditation pleine conscience enseignés dans les classes ; et plus tard dans la vie professionnelle, une capacité à communiquer voire à « pitcher » efficacement.
Mère de trois enfants, j’ai été frappée à mon retour à Paris par trois constats :
 
  • l’environnement pressurisant dans lequel évoluent les élèves. Le stress a envahi le collège et le lycée. Les rigidités du système éducatif et la pression scolaire érodent trop souvent le goût d’apprendre, la perception de l’apprentissage comme épanouissement personnel. Le décrochage (près de 100 000 jeunes en 2016), les phobies scolaires touchent trop d’adolescents.
  • l’apprentissage de l’anglais reste encore insuffisant dans le cursus scolaire français. Les élèves continuent de rencontrer des difficultés pour s’exprimer dans cette langue ; selon une étude récente du Cnesco* 75% n’arrivent pas à mener une conversation en anglais en fin de 3ème.
    *Conseil national d’évaluation du système scolaire, avril 2019
  • la pratique de l’oralité occupe encore trop peu de place à l’école. La réforme du baccalauréat avec l’arrivée du Grand oral va dans le bon sens, mais l’entrainement à la prise de parole reste encore insuffisant. 

Face à ces besoins propres aux années collège-lycée, The Break est né pour offrir une pause dans le parcours des 12-18 ans pour gagner en confiance et en compétences de savoir-être.

Ce dispositif s’inspire de pratiques éducatives anglo-saxonnes et des principes de la pédagogie active. Le programme propose durant le temps extra-scolaire :  ateliers de prise de parole en public, écriture créative, ateliers philo, improvisation théâtrale, animés en anglais ou en français.

Dans un climat ludique et dépourvu de jugement, les jeunes acquièrent des compétences comportementales pour devenir plus agiles dans leur future vie professionnelle.

Toute l'équipe en détail

Parce que d’ici 2030, 60% des métiers actuels n’existeront plus. A The Break, les jeunes acquièrent des compétences de savoir-être, transférables, celles vers lesquelles se tournent aujourd’hui les services de Ressources humaines des entreprises, pour pouvoir évoluer avec agilité dans leur future vie professionnelle.

Parce que les parents se sentent parfois démunis face à leur ado. The Break offre une bouffée d’oxygène à la fois pour les jeunes et les parents. Après avoir suivi l’un de nos parcours d’ateliers, un jeune perfectionne sa communication avec ses parents, son entourage.  

Enfin, parce que les parents sont souvent accaparés par leur vie professionnelle. Nous apportons des recettes pour accompagner plus sereinement les ados dans leurs années collège-lycée.

L’improvisation théâtrale à The Break,
c’est quoi ?

La prise de parole en public,
à quoi ça sert ?​