fbpx

Conseil lecture de Janvier : « Le cerveau de votre ado. Comment il se transforme de 12 à 24 ans » de Dr Daniel Siegel

Conseil de lecture de janvier
« Le cerveau de votre ado.
Comment il se transforme de 12 à 24 ans »
du Dr Daniel Siegel

« Ça y est, mon ado est en pleine crise ». « Je n’en peux plus de cette crise d’ado… ». « Elle a pété les plombs ! » 

Au mieux nous, parents, faisons le dos rond en attendant plus ou moins patiemment que cette période de chamboulement passe. Mais bien souvent nous ne voyons plus devant nous que l’individu à problèmes avec ses sautes d’humeur, immature, irréfléchi, ingérable, narcissique, tête-en-l’air… et les petites crises du quotidien prennent assez facilement l’allure d’un conflit intergénérationnel. Tout cela à cause de ce fameux « déchainement hormonal » qui, croit-on, caractérise l’adolescence.

Pour ceux d’entre nous dont la patience est mise à mal ou qui se sentent dépassés par les métamorphoses de leur ado, le dernier livre Daniel Siegel Le cerveau de votre ado. Comment il se transforme de 12 à 24 ans (éd. Les Arènes, 2019) sera d’un secours libérateur. Pour commencer il déconstruit cette idée fausse et pernicieuse de « crise d’ado » qui serait due aux hormones. Il apporte ensuite un éclairage limpide et passionnant, grâce aux dernières découvertes des neurosciences, sur le remodelage intense du cerveau qui est à l’œuvre dans la période adolescente (de 12 à 24 ans), et l’élagage des connexions devenues inutiles qui s’opère, synonyme à la fois de fragilité et de force. D. Siegel nous donne alors les clés pour relever le défi de cette « tempête cérébrale », en accueillant l’incroyable potentiel de l’adolescent. 

 

Pas le temps de lire le livre ? On vous résume ici les grandes idées qui traversent cet ouvrage atypique et qui nous ont plu :

Quatre caractéristiques du cerveau adolescent

Le développement du cerveau adolescent présente quatre caractéristiques, que D. Siegel résume par l’acronyme ESSENCE :

  • l’engagement social intense – ES
  • la sensibilité exacerbée – SE – c’est à dire l’intensification des émotions 
  • la recherche de la nouveauté – N – entrainée par un besoin de récompense accru du cerveau,
  • et la créativité exploratrice – CE – avec la recherche du sens de la vie et parfois le manque de buts qui vont avec. 

Ces caractéristiques présentent des inconvénients – on ne les connait que trop bien – la prise de risque accrue, l’excitation et l’impulsivité qui prennent le pas sur la réflexion, et tous les défis que cela entraine tant pour l’ado que pour le parent. Mais l’auteur met aussi en avant leurs atouts : l’ouverture au changement, l’envie de faire les choses autrement, le besoin de nouer des relations sociales positives, sources de soutien (et donc source de bien-être et de bonheur tout au long de la vie). 

Une lecture qui fait du bien 

C’est là où la lecture de ce livre fait du bien : il met en lumière l’essence positive, constructive, de la période adolescente. L’élan de créativité, d’énergie vitale, le rejet du statu quo et de penser comme les parents, qui émergent à ces âges sont source d’innovation, d’inventivité utiles pour faire évoluer la société. 

Un livre pratique pour les deux générations

Ce livre est l’un des rares sur l’adolescence qui s’adresse à deux générations à la fois, celle des parents qui s’interrogent, et celle des ados qui peuvent ici comprendre le fonctionnement de leur cerveau, et ainsi mieux vivre la relation à eux-mêmes et leurs relations sociales. Un chapitre sur les mythes à déconstruire sur le comportement des ados clos cet exposé de Daniel Siegel à la foi théorique et pratique (« Grandir, pour l’adolescent, c’est passer de la dépendance aux adultes à l’indépendance totale », ou encore « Le monde a tellement changé qu’il n’y a quasiment plus de lien entre ce que nous avons vécu, nous parents, en tant qu’ado et ce que notre ado est en train de vivre »)

Tirer parti de l’adolescence 

Nous avons beaucoup à apprendre des adolescents, et eux de nous. La clé pour y parvenir est de se mettre à l’écoute, au diapason de l’univers mental intérieur de son ado, pour entrer en résonance avec ce qu’il partage avec nous de son expérience. Si nous sommes dans cette présence réceptive, alors nous pouvons mettre de côté nos croyances d’adultes, nous débarrasser de nos attentes, de ces anticipations que notre cerveau fabrique si bien. Là nous aurons une vision claire, débarrassée de jugement, sur ce qui est, sur la personne en devenir qu’est notre ado.

Optimiser sa matière cérébrale

D. Siegel nous met en garde, nous parents, de perdre trop vite cet élan de vitalité et cette exploration créative caractéristiques de l’adolescence qui tournent au ralenti au fur et à mesure des années !… A adopter le « pilotage automatique » un peu trop rapidement, l’ennui voire le “mode survie” s’inviteront dans nos existences tandis que notre cerveau tendra, lui, à s’affaiblir… 

Mais bonne nouvelle : en fin d’ouvrage on trouve des activités prouvées scientifiquement pour garder un cerveau capable de poursuivre sa croissance intégrative tout au long de la vie. On retient en particulier l’« assiette santé de l’esprit » avec 7 ingrédients pour optimiser la matière cérébrale !

 

L’auteur

Le Dr Daniel J. Siegel est l’un des experts mondiaux du cerveau de l’enfant. Psychothérapeute et professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Los Angeles, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le best-seller Le cerveau de l’enfant (Les Arènes, 2015).