fbpx

Choix d’orientation et Parcoursup : le stress est-il la panacée ?

orientation-scolaire-élèves-1ere

Parcoursup, la plateforme d’admission des élèves du secondaire post-bac, vient d’annoncer son calendrier 2021. Cette plateforme permet aux lycéens, aux apprentis mais aussi aux étudiants en réorientation d’accéder à la première année dans l’enseignement supérieur.

Les candidats peuvent aussi y consulter les contenus des formations, les attendus, ou encore les débouchés professionnels, pour affiner leur projet d’études ou de réorientation.

Chaque année Parcoursup s’enrichit de nouvelles formations, à l’instar de l’ensemble des formations reconnues par l’état qui sont répertoriées depuis 2020, comme notamment les formations de Paris-Dauphine, les instituts d’études politiques, les écoles d’art et du spectacle vivant, les études de santé.

Des voeux Parcoursup à formuler et confirmer entre le 20 janvier et le 8 avril 2021

Pour l’édition 2021, l’ouverture des inscriptions sur la plateforme aura lieu le 20 janvier :

  • 1ère étape : jusqu’au 11 mars les élèves créent leur dossier de candidat, formulent leurs vœux (jusqu’à 10) et expriment leur motivation. En février et mars, chaque vœu donne lieu à une fiche Avenir complétée par les appréciations des enseignants et de l’avis du chef d’établissement.
  • 2ème étape : jusqu’au 8 avril les élèves confirment chacun de leurs vœux et finalisent leur dossier avec les éléments demandés par les formations.
  • 3ème étape de la phase principale, du 27 mai au 16 juillet 2021 : les candidats reçoivent les réponses des formations et décident.

Pour les novices, le portail Etudiant.gouv.fr est une bonne porte d’entrée pour se familiariser avec Parcoursup.

Les jeunes se disent insuffisamment accompagnés et stressés par l’orientation

Mais face à cet algorithme qui détermine l’orientation des lycéens, beaucoup se trouvent désemparés. Un sondage du Figaro Etudiant de janvier 2020 auprès de 339 candidats inscrits à Parcoursup révélait que 62% des jeunes étaient stressés par Parcoursup.  47% se disaient inquiets et 31% se sentaient perdus.

En mai dernier, 67% des lycéens interrogés se déclaraient stressés et trois élèves sur quatre angoissaient à l’idée de voir leurs vœux s’évanouir, selon un sondage réalisé auprès de 1 357 élèves de Terminales par Article 1, association de lutte contre l’inégalité des chances.

Toutes sortes de raisons se mêlent à cet état de stress : l’annulation des épreuves finales du bac liée au Covid biensûr, la peur de ne pas accéder à son rêve, la déception d’être refusé d’un établissement sans même être mis sur liste d’attente, la frustration de ne pas connaître les raisons du refus de l’établissement…

Il n’est pas rare aussi que l’appréhension des jeunes se mêle au stress d’affronter les vues divergentes de leurs parents par rapport à leur projet d’études. Et quand on sait que l’orientation est un sujet d’inquiétude pour 75% des parents toutes classes sociales confondues* la situation devient parfois explosive !

Un processus chronophage, des choix d’orientation souvent faits par défaut

A The Break nous avons sondé les familles, entendu le temps et l’énergie que déploient parents et ados tout au long de l’année de 1ère et de Terminale pour arriver à formuler des choix dans le calendrier imposé par Parcoursup.

Nous avons aussi entendu le regret que, pour une majorité de parents, les choix d’orientation de leur ado soient faits par défaut, souvent par manque d’information ou par la difficulté de faire des choix.

Accoucher d’un projet d’orientation dans la douleur ou par défaut n’est pas la panacée. Les lycéens méritent que ce moment à la fois d’introspection et de mise en mouvement qu’est l’orientation soit heureux et inspirant.

Des stages collectifs d’orientation pour les élèves de 1ère et de Terminale

Face à ces constats c’est tout naturellement que nous avons co-créé avec Sandrine Poilbois d’Emovimento deux stages collectifs d’orientation pour accompagner les lycéens en 1ère et en Terminale.

Sur quatre demi-journée, les jeunes sortent de l’isolement, identifient leurs talents et leurs forces, grandissent dans leur projet d’orientation, apprennent à en parler et repartent avec un plan d’action.

L’objectif de ces ateliers est non seulement d’aider les jeunes se projeter dans un projet qui les inspire, mais aussi d’augmenter leur chance de réussite au Grand oral du bac et dans la procédure Parcoursup.

S’entrainer à valoriser son projet dans Parcoursup et au Grand oral

En effet le stage Construis ton projet d’orientation et valorise-le ! ciblé pour les Terminale entraine les participants à valoriser leur projet pour une lettre de motivation impactante dans Parcoursup, et à mieux convaincre le jury lors de l’épreuve Présentation de son projet de poursuites d’études au Grand oral du bac.

Ancienne DRH, coach professionnelle spécialiste de la génération des 15-25 ans, Sandrine est aussi animatrice en yoga du rire : le jeu, le rire font partie intégrante de ces stages d’orientation. « Mon moteur à moi, c’est la joie ! » nous dit-elle.

Les prochains stages Mieux te connaître pour mieux t’orienter (lycéens en 1ère) et Construis ton projet d’orientation et valorise-le ! (lycéens en Terminale) auront lieu du 15 au 18 février 2021 et du 19 au 22 avril 2021 à La Canopée à Paris 17ème (ou en visio sur Zoom en cas de contraintes sanitaires liées au Covid-19).

Si Parcoursup est déterminant pour l’orientation des lycéens, l’orientation ne se réduit pas à Parcoursup. L’essentiel pour un jeune est d’avoir la vision d’un projet d’études ou professionnel qui le motive, le reste n’est qu’un processus. 

Et il est bon aussi d’avoir en tête que le post-bac attend beaucoup des compétences transversales – créativité, pensée critique pour ne citer qu’elles. A méditer jusqu’à notre prochain article !

*Source : sondage BVA pour l’appel, « Orientation : les élèves à l’heure des choix », octobre 2019